Achoura > Discours de l’Imam Ali Zayn El-Abidîne (p) à Damas
Print out

Discours de l’Imam Ali Zayn El-Abidîne (p) à Damas

 L’Imam Ali fils de l’Imam Al-Hussein (p)  a prononcé un sermon historique à Damas, dans la grande mosquée de la ville, semble-t-il, en 61 H. Le jour du discours, un orateur officiel se présenta à la tribune pour offrir une louange en l’honneur de Moawiya et d’Abu Sofyan, et dénigrer l’Imam Ali (p), le commandeur des croyants et ses partisans.. C’est à ce moment que l’Imam  Ali Zein El- Abidîne (p), se leva et clama à haute voix, sans la moindre peur:

"Malheur à toi, orateur, tu as acheté la satisfaction de la créature contre la colère du Créateur, et tu es devenu de ce fait un candidat à l’enfer"

   Puis il se tourna vers le calife pour lui demander: "M’autorises-tu à monter à mon tour sur ces planches, afin que je dise ce qui plaît à Allah, tout en étant utile à l’audience et compté comme une bonne œuvre?". L’assemblée insista pour que Yazîd  l’autorise à parler si bien que l’Imam Zayn El-Abidîne (p)  monta sur la tribune. Il  commença par se présenter:

"C’est moi le fils de la Mecque et de Mina, c’est moi le fils de Zamzam et de Safa… »

Puis il dit: "O gens, Allah nous a donné six choses et a apposé notre supériorité (nous la famille prophétique) par sept choses: Il nous a donné: le savoir, la mansuétude,la magnanimité, l’éloquence, le courage et l’amour dans le cœur des croyants, et Il, à Lui la Gloire et la Puissance,nous a donné la supériorité pour sept raisons: le prophète choisi Mohammad est de nous, le véridique (Ali fils d’ Abi Talib) est de nous, l’oiseau céleste (Ja’far fils d’Abi Talib) est de nous, le lion d’Allah et de son prophète (Hamza fils d’AAbd al-Muttaleb) est de nous, les deux descendants (Hassan et Hussein) sont de nous, enfin le le douzième Imam, Al-Mahdi est de nous "

   L’influence du discours de l’Imam (p)  sur l’assemblée fut si forte que les Oumeyyades durent l’interrompre en faisant donner l’appel à la prière (adhan). L’Imam (p)  par respect pour le Nom d’Allah, le Très Haut, se tut. Quand le muezzin en arriva à dire "je témoigne que Mohammad est le prophète d’Allah", l’Imam (p) s’adressa au muezzin, en retirant son turban: "Par le droit du prophète que tu as invoqué, tais-toi!". Puis s’adressant à Yazid ibn Moawiya, l’Imam (p)  dit: "Est-ce que ce prophète noble et glorieux est ton ancêtre ou le mien? Si tu dis que c’est ton ancêtre, tout le monde sait que tu auras menti, et si tu dis que c’est le mien, alors pourquoi as-tu assassiné mon père et volé ses biens? Et fait prisonnières ses femmes?"

Envoyer vos commentaires