La tribune d’al-Hassanayn > La lutte entre le droit et le mensonge
Print out

La lutte entre le droit et le mensonge

Son Eminence, Sayed Ali Fadlallah, a prononcé les deux sermons du vendredi à la mosquée de l’Imamayn Al-Hassanayn, 09 Jumada al-Thani 1437 H. / 18 mars 2016 ap. J-C, en présence de plusieurs personnalités religieuses et dignitaires ainsi que des milliers de croyants ; en voici le résumé :

  Dans le premier sermon, Son Eminence, Sayed Ali Fadlallah, a parlé de la lutte éternelle entre le droit et le mensonge. Le Sayed a élaboré sur les stations des moyens de mensonge, pour gagner ce conflit. Mais il a affirmé que, à la fin, le droit sera victorieux, surtout s’il est fondé sur la foi et la piété et vide de tout intérêt subjectif.

Dans le second sermon, le Sayed a commencé par l'état de la «nation» au Liban. Il a remarqué que le pays passe d'une crise à l'autre dans la mesure où il pourrait se transformer en un état d'échec. Ces crises menacent non seulement la sécurité nationale des Libanais, mais aussi leur santé et leur existence même.

Le Sayed a affirmé que les crises nouvelles et plus dangereuses continueront d'émerger aussi longtemps que celles qui sont responsables et qui sont protégées par leurs sectes ou partis politiques. Ainsi, il est grand temps que tous ces partis devraient tenir pleinement leurs responsabilités, mais cela ne se fera pas aussi longtemps qu'ils se sentent confiants que les gens ne les tiendront pas responsables.

En Syrie, le Sayed a remarqué que le conflit s’est transformé en une lutte régionale et internationale. Il a ajouté qu'il suffit de jeter un œil aux délégations qui se négocient à Genève pour se rendre compte qu'ils représentent les puissances régionales plus qu'ils représentent le peuple syrien, même si elles prétendent le faire. Le Sayed a fini par conclure que, puisque la solution en Syrie ne peut être que politique, le plus tôt il est atteint mieux, car il sauve ce qui reste de la population et de l'infrastructure du pays.

Le 18/03/2016 Ap. J. C / 09 Jumada al-Thani 1437 H

Envoyer vos commentaires