Le Sermon du vendredi > L'Imâm al-Hassan (p): L'idéal et le modèle à suivre
Print out

Au Nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux

Le sermon du Vendredi

 

Les deux sermons du Vendredi prononcés par Son Eminence, l'Autorité religieuse, sayyed Muhammad Hussein Fadlallah de la mosquée de al-Imâmayn al-Hassanayn à Haret Hreik, le 07 safar 1431 / 22 janvier 2010 en présence d'une foule dense de personnalités religieuses, politiques, sociales ainsi que de croyants.

 

Le premier sermon

L'Imâm al-Hassan (p): L'idéal et le modèle à suivre

Prendre comme modèle les faits et les gestes de l'Imâm (p)

Aujourd'hui, au septième jour du mois de safar, nous célébrons l'anniversaire de la mort de l'Imâm al-Hassan Ibn 'Alî (p) à propos duquel et de son frère l'Imâm al-Hussein (p), le Messager de Dieu (P) a dit : "Al-Hassan et al-Hussein sont les deux Maîtres des jeunes qui habitent le Paradis". Il a dit aussi : "Ils sont deux Imâms qu'ils se révoltent ou qu'ils ne se révoltent pas". Il a dit en parlant d'eux : "Seigneur, je les aime; aime-les donc et aime ceux qui les aiment!". En les évoquant de cette manière, le Messager de Dieu avait pour intention de bien enraciner al-Hassan et al-Hussein dans la conscience des Musulmans pour qu'ils les prennent comme modèles à suivre, pour qu'ils restent fidèles à la ligne qu'ils suivaient, ligne qui est la ligne de l'Islam.

C'est en cela que consiste le sens de l'Imâmat des Gens de la Maison (p) : Adhérer à l'Islam qu'ils ont incarné dans leurs paroles et dans leurs actes dans tous les domaines de la vie. En parlant de leurs joies et de leurs malheurs, nous devons le faire en parlant du lien entre leurs joies et celles de l'Islam, et du lien entre leurs malheurs et ceux de l'Islam. Les Gens de la Maison (p) œuvraient pour l'Islam dans sa totalité et pour l'homme dans sa totalité. Nous sommes appelés à transmettre toute leur vie, toutes leurs idées et tous leurs principes à l'homme de notre ère actuelle, pour enrichir notre réalité actuelle grâce à leur Imâmat au lieu de les confiner dans les coins de nos fanatismes et nous complexes.

Certains aspects de sa personnalité et de sa sagesse

Voilà le profil de l'Imâm al-Hassan (p) tel qu'il nous est présenté par l'Imâm Zayn al-'Abidîn (p) : "Il était le plus pieux parmi les gens de son époque, le plus ascète et celui qui a le plus de vertus. Il pleurait Quand on invoquait la mort en sa présence. Il pleurait quand on invoquait la tombe. Il pleurait quand on invoquait la résurrection. Il pleurait quand on invoquait le passage sur le Sirât.Quand on invoquait le moment où nous serons conduits devant Dieu, il sanglotait au point qu’on craignait pour sa vie. En priant, il tremblotait en la présence de son Seigneur, à Lui la Grandeur et la Gloire. Evoquant le Paradis et l’Enfer, il grelottait comme celui qui est mordu par un serpent ; il demandait le Paradis à son Seigneur et demandait refuge auprès de Lui contre l’Enfer. Caque fois qu’il lisait dans le Noble Livre l’expression 'O ceux qui ont cru', il répondait : 'Me voici, ô mon Seigneur, me voici !'. On ne l’a jamais vu, dans toutes les situations de sa vie, sans être en devoir d’évoquer Dieu, à Lui la Grandeur".

L'Imâm al-Hassan (p) haranguait les gens dans ses sermons en disant : " O fils d’Adam ! Abstiens-toi de violer les interdits de Dieu, tu deviens dévot ; contente-toi de la part que Dieu te donne, tu deviens riche ; respecte le bon voisinage, tu deviens musulman et traite les autres comme tu aimerais être traité par eux, tu deviens juste. Il y avait avant vous des peuples qui amassaient beaucoup, qui construisaient et qui nourrissaient des espoirs, mais ce qu’ils ont amassé s’est dissipé, ce qu’ils ont fait s’est anéanti et leurs demeures sont devenues des tombes. O fils d’Adam ! Tu ne fais depuis le moment où tu es sorti du ventre de ta mère que démolir les moments de ta vie. Epargne donc de ce qui est entre tes mains pour les jours à venir"  

Chers frères! Voilà ce qu'étaient nos Imâms. Ils sont notre exemple à suivre. C'est par eux que nous connaissons davantage l'Islam. Que la paix soit sur notre Imâm al-Hassan, l'Elu, (p), le jour où il est né, le jour où il est mort, et le jour où, vivant, il sera ressuscité.

Le second sermon

La Palestine occupée : Le siège se poursuit

En Palestine occupée, les désastres causés par l'ennemi sioniste se multiplient en se diversifiant, entre siège permanant, davantage de terres spoliées, arrestations ambulantes et, à cela s'ajoute l'inondation préméditée du district de Gaza, ce qui annonce un grand désastre.

Avec la poursuite des campagnes de colonisation, l'administration américaine tente son nouveau jeu. Elle dit aux Palestiniens que tout dépend de vos décisions. Nous serons à même de vous aider si vous rejoignez les négociations. Au lieu de mettre la pression sur l'ennemi israélien pour qu'il stoppe la colonisation, l'administration américaine adopte le discours israélien au sujet des négociations sans conditions préalables.

Au moment où nous ne reconnaissons aucune légalité de l'occupation de la Palestine par l'ennemi israélien, nous avertissons l'Autorité palestinienne contre tout nouvel engagement dans les manœuvres des négociations sous le titre des échanges de territoires. L'engagement dans une telle entreprise constitue un grand péché sur les plans juridique, politique, et géographique. De plus il représente une grande trahison à l'égard des générations palestiniennes et de la Nation toute entière.

Rapprochement germano-sioniste

Parallèlement à tout cela, il y a eu cette semaine une rencontre gouvernementale germano-sioniste que le Premier ministre de l'entité israélienne ennemie a qualifiée de "moment historique". Il est à noter que le Premier ministre de l'entité ennemie a demandé à la Chancelière allemande de laisser les forces maritimes allemandes déployées face aux côtes libanaises, à un moment où l'ennemi ne cesse de brandir ses menaces dans tous les sens contre le Liban. De plus, l'Allemagne compte fournir à l'entité israélienne des sous-marins sophistiqués pour l'aider ainsi à élargir les limites de ses agressions et de ses opérations d'espionnage. La question qui se pose à ce propos est : Les Etats européens sont-ils en passe de devenir les partenaires de cet ennemi dans toute aventure future contre le Liban ou la région?!     

Face à tout cela, nous appelons les Européens à tirer les leçons des événements qui ont eu lieu ces dernières années et à ne plus adopter la politique des deux poids deux mesures quand il s'agit de la question de la justice. Nous les appelons à ne pas tomber dans les pièges où sont tombés les Américains faute à leurs politiques et leurs occupations visant les peuples de la région. En même temps, nous demandons aux Arabes et aux Musulmans de ne plus prendre une attitude faible qui appelle les autres à les agresser et les humilier davantage.

Le Liban s'enfonce dans le jeu des partages

Pour ce qui est du Liban, il s'enfonce dans le jeu des nominations qui s'allonge et se prolonge pour que chaque dignitaire se débrouiller et se rassurer de la part qu'il escompte dans les nominations ou dans les élections municipales qui risquent de devenir une nouvelle farce politique sous le titre d'un renouvellement obligatoire pour telles ou telles raisons. Nous nous trouverons ainsi pris dans un coma politique intérieur en attendant l'éclaircissement de la situation sur la scène régionale ouverte à toutes les éventualités.   

Le 22/01/2010 Ap. J. C / 07/02/1431 H

Envoyer vos commentaires