Invocations > Les invocations d’As-Sahifah As-Sajjadiyah > Invocation de l’Imam As-Sajjad (p) le jour de ‘Arafat
Print out

Invocation de l’Imam As-Sajjad (p) le jour de ‘Arafat

Louange à Allah, Seigneur des mondes!

O Allah, à Toi la Louange, Innovateur/Créateur des cieux et de la terre, Maître de la Majesté et de la Munificence, Seigneur des seigneurs, Dieu de tout ce qui est déifié, Créateur de toute créature, Héritier [suprême] de toute chose, rien ne Lui ressemblant, la connaissance d’aucune chose ne Lui échappant, Il englobe toute chose et Il est Vigilant sur toute chose!

Tu es Allah, Point de divinité autre que Toi, Tu es l’Un, l’Unique, le Singulier, le Singularisé.

Tu es Allah, point de divinité autre que Toi, le Généreux, le Très-Offrant, l’Incommesurable, le Superbe, le Grand, le Fier.

Tu es Allah, point de divinité autre que Toi, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux, le Très-Savant, le Très-Sage.

Tu es Allah, point de divinité autre que Toi, le Généreux, le plus Généreux, le Perpétuel, le plus Perpétuel.

Tu es Allah, point de divinité autre que Toi, le Premier avant tout un et le Dernier après tout nombre.

Tu es Allah, point de divinité autre que Toi, le Proche dans sa Hauteur et le Très-Haut dans Sa Proximité.

Tu es Allah, point de divinité autre que Toi, le Maître de la Splendeur, de la Gloire, de la Grandeur et de la Louange.

Tu es Allah, point de divinité autre que Toi, le Maître de la Splendeur, de la Gloire, de la Grandeur et de la Louange.

Tu es Allah, point de divinité autre que Toi, qui as créé les choses d’aucune origine, qui as modelé ce que Tu as modelé sans aucun modèle, qui as inventé Tes Inventions sans imitation.

C’est Toi qui as fixé la mesure de toute chose, qui as (beaucoup) facilité toute chose et bien arrangé ce qui est en dessous de Toi.

C’est Toi qu’aucun associé n’aide dans Ta création, qu’aucun suppléant n’assiste dans Ton Ordre et qui n’as pas de témoin ni de semblable.

C’est Toi qui as voulu et ce que Tu as voulu est irrévocable, qui as décrété de façon immuable est Justice, qui as jugé et ce que tu as jugé est Equité.

C’est Toi qu’aucun lieu ne renferme, au pouvoir duquel aucune autorité ne s’oppose, à qui aucune preuve, aucune évidence ne résistent.

C’est Toi qui as dénombré toute chose, qui as placé un terme à toute chose, qui as fixé la mesure de toute chose.

C’est Toi dont l’Identité ne peut être [saisie] par les conjectures, dont la Modalité ne peut être [saisie] par les entendements, dont l’emplacement de la Localisation ne peut être atteint par les regards.

C’est Toi que rien ne limite pour que Tu sois limité, que rien ne représente pour que Tu sois présent, que rien n’engendre pour que Tu sois engendré.

C’est toi qui n’as pas d’adversaire qui Te résisterait, ni de semblable qui Te multiplierait, ni d’égal qui Te contrecarrerait.

C’est Toi qui as commencé, inventé, innové, créé (de rien) et perfectionné ce que Tu as fabriqué.

Gloire à Toi! Combien est majestueux Ton Ordre, combien est sublime Ta Place dans les endroits, combien est éclatante de vérité Ta Loi!

Gloire à Toi! Subtil, combien Subtil! Bon, combien Bon! Sage, combien Sage!

Gloire à Toi! Roi combien inaccessible! Généreux, combien Prodigue! Elevé, combien Elevé! Détenteur de la Splendeur, de la Gloire, de la Grandeur et de La Louange!

Gloire à Toi! Tu as répandu Tes Richesses, la guidance a été connue grâce à Toi, aussi celui qui T’a recherché pour l’Au-delà et pour ce monde-ci, T’a trouvé!

Gloire à Toi! Ce qui passe dans Ton Savoir T’est soumis, ce qui est au-dessous de Ton Trône s’abaisse devant Ta Grandeur et toute Ta création se laisse se soumettre à Toi!

Gloire à Toi qui n’es pas senti, ni tâté, ni touché, qui n’es pas abusé, dont [le Pouvoir] n’est pas retiré, qui n’est pas contesté, ni rivalisé, ni disputé, ni trahi, ni dupé!

Gloire à Toi! Ta voie est aplanie, Ton Ordre est Guidance et Tu es Vivant, Impénétrable.

Gloire à Toi! Ta Parole est Jugement, Ton Décret immuable est Sentence irrévocable et Ta Volonté Résolution.

Gloire à Toi! Nul ne s’oppose à Ta Volonté ni ne change Tes Propos!

Gloire à Toi! Celui qui subjugue les seigneurs, possède des signes éclatants, édifie les cieux et crée les âmes!

A Toi la Louange, Louange qui dure de Ta Pérennité!

A Toi la Louange, Louange éternelle par Tes Bienfaits!

A Toi la Louange, Louange qui équivaut à Ta Fabrication!

A Toi la Louange, Louange qui augmente Ta Satisfaction!

A Toi la Louange, Louange avec la louange de tout ce qui loue, Remerciement que le remerciement de tout ce qui remercie est dans l’incapacité de réaliser; Louange qu’il ne faudrait que pour Toi et avec laquelle on ne se rapprocherait que de Toi; Louange par laquelle la première reste permanente et par laquelle la permanence de la dernière est exigée; Louange qui double avec la marche du temps et s’accroît en se multipliant, successivement; Louange que les gardiens sont incapables de dénombrer et qui s’ajoute à ce qu’ont assigné les scribes dans Ton Livre; Louange qui fait contrepoids à Ton Arche glorieuse et qui contrebalance Ton Trône élevé; Louange dont la récompense se complète chez Toi, et dont la rétribution absorbe toute rétribution; Louange dont l’apparent correspond à son intérieur et dont l’intérieur correspond à la sincérité de l’intention [dans cette louange]; Louange qu’aucune créature n’a louée de semblable et dont personne ne connaît sa vertu autre que Toi; Louange qui aide celui qui s’est appliqué à la multiplier et qui renforce celui qui dépasse la mesure pour s’en acquitter; Louange qui rassemble toute louange que Tu as créée et qui englobe ce que Tu as créé après; Louange qu’aucune autre louange n’est plus proche de Ta Parole qu’elle et que personne d’autres de ceux qui Te louent n’a louée!

Louange qui, du fait de son abondance, implique davantage [de bienfaits] de Ta Générosité et qui est suivie d’autres augmentations par Ta Longanimité, de Ta Part; Louange que la noblesse de Ton Visage exige et qui fait face à la gloire de Ta Majesté!

Seigneur, prie sur Mohammad et sur la famille de Mohammad, le choisi, l’élu, l’honoré, le rapproché, de la meilleure de Tes Prières et bénis-le de la plus complète de Tes Bénédictions et fais-lui Miséricorde de la plus accomplie de Tes Miséricordes!

Seigneur, prie sur Mohammad et sur sa famille, d’une prière pure qu’aucune prière ne surpasse en pureté, prie sur lui d’une prière croissante qu’aucune autre prière n’est plus croissante (qu’elle), prie sur lui d’une prière satisfaisante, qu’aucune prière n’est plus élevée (qu’elle)!

Seigneur, prie sur Mohammad et sur sa famille, d’une prière qui le satisfait et augmente sa satisfaction, prie sur lui d’une prière qui Te satisfait et qui s’ajoute à Ta Satisfaction de lui, prie sur lui d’une prière avec laquelle seulement Tu acceptes de prier sur lui et Tu ne vois personne d’autre que lui en être digne!

Seigneur, prie sur Mohammad et sur sa famille, d’une  prière qui dépasse le summum de Ta Satisfaction, dont la continuité se joint à Ta Permanence et qui ne s’épuise pas comme ne s’épuise pas Ta Parole!

Seigneur, prie sur Mohammad et sur sa famille, d’une prière qui contient les prières de Tes Anges, de Tes Messagers et de ceux qui T’obéissent, qui englobe celles de Tes serviteurs des djinns et des hommes et de ceux qui ont répondu à Ton Appel, et qui rassemble la prière de toutes les sortes de créatures que Tu as créées et que Tu as produites!

Seigneur, prie sur Mohammad et sur sa famille, d’une prière qui englobe toute prière précédente et suivante, prie sur lui et sur sa famille, d’une prière satisfaisante pour Toi et pour qui [se trouve] en dessous-de Toi, qui donne naissance, avec cela, à des prières, qui multiplie avec elle, ces prières, en elle et qui augmente avec la répétition des jours d’un surcoît d’augmentation que nul ne dénombre autre que Toi!

Seigneur, prie sur les gens vertueux de Sa Maison que Tu as choisis pour Ton Ordre, que Tu as placés comme réceptacles de Ton Savoir, gardiens de Ta Religion, Tes lieu-tenants sur terre, arguments contre Tes serviteurs.

Tu les as totalement purifiés des impuretés et des souillures par Ta Volonté, Tu as fait d’eux le moyen pour T’atteindre et la voie pour arriver à Ton Paradis.

Seigneur, prie sur Mohammad et sur sa famille, d’une prière qui les comble de Tes Dons et de Ta Générosité, qui parfait pour eux les choses, par Tes Dons et Tes Gratifications, qui leur procure une part abondante de Tes Bénéfices et de Tes Avantages!

Seigneur, prie sur lui et sur sa famille, d’une prière qui n’a pas de terme à son début, ni de fin à son terme, ni de limite à sa fin!

Seigneur, prie sur eux, de la pesée de Ton Trône et de ce qu’il y a en deçà, du contenu de Tes cieux et de ce qu’il y a au-dessus, du nombre de Tes terres et de ce qu’il y a en dessous et entre elles, d’une prière qui les rapproche de Ta Proximité, qui soit satisfaisante pour Toi et pour eux, toujours reliée à des prières semblables.

O Allah, Tu as raffermi Ta Religion à tout instant par un Imam que Tu as érigé en bannière pour Tes serviteurs, en phare pour Tes pays, après avoir attaché sa corde à la Tienne, et fait de lui le moyen pour obtenir Ta Satisfaction.

Tu as imposé l’obéissance à lui et Tu as mis en garde contre la désobéissance à lui, Tu as ordonné qu’on exécute ses ordres, qu’on s’abstienne de faire ce qu’il interdit, que nul ne l’anticipe ni ne tarde auprès de lui, car il est la forteresse de ceux qui cherchent refuge, la caverne des croyants, l’anse de ceux qui s’y accrochent, la splendeur des mondes.

O Allah, inspire à Ton Ami/aimé (Wali) le remerciement de ce que Tu lui as donné et inspire-nous la même chose qu’à lui en lui, donne-lui, de Ta Part, un pouvoir triomphal, accorde-lui une victoire facile, assiste-le de Ton Soutien le plus noble, renforce-le et raffermis-le, fortifie son bras et suis-le de Tes Yeux, place-le sous Ta Protection et secours-le par Tes Anges, assiste-le de Tes soldats victorieux, instaure par lui Ton Livre, Tes Prescriptions, Ta Législation et les pratiques de Ton Messager (que Tes prières, ô Allah, soient sur lui et sur sa famille), donne vie, par lui, aux marques de Ta Méthode que les oppresseurs ont liquidées, retire, par lui, de Ta Religion, la rouille de l’injustice et écarte, par lui, de Ton Chemin, les adversités, fais disparaître, par lui, ceux qui ont dévié de Ton Chemin et fais anéantir, par lui, ceux qui veulent rendre tortueuse Ta Voie droite, adoucis son abord pour Tes Elus et étends sa force contre Tes ennemis, accorde-nous sa bonté, sa miséricorde, son affection et sa tendresse, fais que nous soyons au nombre de ceux qui l’écoutent, qui lui obéissent, qui recherchent sa satisfaction et qui participent à sa victoire et à sa défense, recherchant en cela Ta Faveur et celle de Ton Messager (que Tes prières, ô Allah, soient sur lui et sur sa famille).

O Allah, prie sur leurs proches/élus, qui reconnaissent leurs rangs, se conforment à leur méthode, suivent leurs traces, s’accrochent à leur anse, se cramponnent à leur tutorat, ont confiance en leur Imamat, sont soumis à leur ordre, s’efforcent de leur obéir, attendent [de voir] leurs jours, étendent leurs regards sur eux, des prières bénies, pures, grandissantes, incessantes.

Transmets-leur Tes Salutations ainsi qu’à leur esprit, rassemble leur ordre à la piété, réforme pour eux leurs affaires, reviens vers eux car Tu es Celui qui revient sans cesse, le Très-Miséricordieux, le meilleur de ceux qui pardonnent, place-nous avec eux dans la demeure de la Paix par Ta Miséricorde, ô le plus Miséricordieux des miséricordieux.

O Allah, aujourd’hui c’est le jour de ‘Arafat, jour que Tu as honoré, ennobli, magnifié, durant lequel Tu étends Ta Miséricorde, Tu accordes Ton Pardon, Tu dispenses Tes Dons avec abondance et de cela Tu en as fait une faveur à Tes serviteurs.

O Allah, et moi, je suis Ton serviteur que Tu as comblé de bienfaits, avant que de l’avoir créé et après l’avoir créé.

Ainsi, tu l’as placé au nombre de ceux que Tu as guidés vers Ta Religion, que Tu as rendus convenables à Ta Vérité, que Tu as assurés à Ta corde, que Tu as fait entrer dans Ton Parti, que Tu as conseillés pour l’allégeance à Ton Ami/aimé (wali) et pour l’hostilité à Tes ennemis.

Ensuite, Tu lui as donné un Ordre et il ne s’est pas exécuté, Tu l’as rabroué et il n’en a pas tenu compte, Tu lui as interdit de faire des péchés, il a enfreint Ton Ordre [pour faire] ce que Tu lui as interdit, non par entêtement (contre toi) ni par orgueil  (par rapport à Toi), mais parce que ses passions l’ont appelé vers ce que Tu lui avais interdit et vers ce quoi Tu l’avais mis en garde, aidé en cela par Ton ennemi qui est aussi le sien.

Il s’est aventuré vers lui, [tout en] connaissant Tes Avertissements, espérant Ton Pardon, confiant en Ta Clémence. Il aurait été plus juste de la part de Ton serviteur qu’il ne le fasse pas, vu ce que Tu lui as donné.

Aussi me voici devant Toi, humble, misérable, soumis, craintif, apeuré, reconnaissant l’énormité des péchés que je porte, la gravité des fautes que j’ai commises, cherchant asile dans Ta Rémission [des péchés], cherchant refuge dans Ta Miséricorde, persuadé qu’aucun protecteur ne [peut] me protéger de Toi, qu’aucun obstacle ne [peut] m’interdire [l’accès] à Toi.

Aussi, reviens à moi comme Tu reviens à celui qui a commis [une faute], par Ton Pardon, prodigue-moi ce que Tu prodigues de Ton Indulgence à celui qui a tendu les mains d’imploration vers Toi, accorde-moi ce qui n’a pas été trop grand pour Toi d’accorder (de) Ton Pardon à celui qui a espoir en Toi.

Assigne-moi en ce jour une part par laquelle j’obtiens un lot de Ta Satisfaction, ne me renvoie pas sans rien obtenir de ce que Tes serviteurs qui T’adorent, reçoivent.

Et, moi, même si je n’ai rien à présenter de ce qu’ils ont avancé en bonnes actions, je T’ai déjà avancé [ma croyance] en Ton Unicité et mon désaveu de tout adversaire, de tout égal, de tout semblable à Toi.

Je suis venu à Toi par les portes que Tu as ordonné qu’on prenne, je me suis approché par cette approche unique, sans laquelle personne ne s’est trouvé près de Toi.

Ensuite, j’ai continué cela par le retour à Toi, l’humilité et la soumission à Toi, la bonne opinion de Toi, la confiance en ce qu’il y a chez Toi; à cela, j’ai ajouté mon espoir en Toi et il est rare que celui qui a placé son espoir en Toi  ait été déçu.

Je Te présente la demande d’un vil, d’un humilié, d’un misérable, d’un pauvre, d’un apeuré, de quelqu’un qui implore Ton Aide, et avec cela [je Te demande] avec crainte, soumission, en cherchant Ta Protection, Ton Refuge, et non pas arrogant de l’orgueil des orgueilleux, ni prétentieux du fait de T’avoir obéi, ni impudent du fait de l’intercession de ceux qui intercèdent.

Après cela, je suis le plus minable des minables, le plus méprisable des méprisables, semblable à l’atome ou moins que cela, ô Celui qui ne hâte pas [le châtiment] de ceux qui font de mauvaises actions, qui ne repousse pas ceux qui vivent dans l’aisance, ô Celui qui dispense le Pardon pour ceux qui trébuchent, qui octroie un sursis à ceux qui se trompent!

Moi, je suis le malfaisant qui le reconnaît, le fautif qui a trébuché, moi qui se montre audacieux devant Toi, moi qui T’ai désobéi volontairement, moi qui me dérobe aux regards de Tes serviteurs et qui parais en plein jour devant Toi, moi qui crains Tes serviteurs et qui suis rassuré avec Toi, moi qui ne suis pas effrayé par Ta Puissance ni n’ai peur de Ta Force redoutable, je suis le coupable envers lui-même, l’hypothéqué par ses malheurs, celui qui a peu de pudeur et qui est très fatigué.

Par la grâce de celui que Tu as choisi parmi Tes créatures et de celui que Tu as élu pour Toi-même, par la grâce de celui que Tu as sélectionné parmi Tes créatures et de celui que Tu as préféré pour Tes affaires, par la grâce de celui à l’obéissance duquel Tu as lié l’obéissance qui T’est due, et de celui à propos duquel Tu as transformé l’acte de désobéissance contre lui en un acte de désobéissance contre Toi, par la grâce de celui à la loyauté duquel Tu as associé la loyauté qui T’est due, et de celui à l’hostilité duquel Tu as rattaché l’hostilité contre Tes ennemis, couvre-moi en ce jour de ce que Tu as couvert celui qui est venu vers Toi, se disculpant, cherchant la protection de Ton Pardon, se repentant vers Toi, accorde-moi ce que Tu as accordé aux gens qui T’obéissent, qui sont dans Ta Proximité et qui ont un rang élevé auprès de Toi, immunise-moi comme Tu as immunisé celui qui a respecté Ton Pacte, qui s’est fatigué dans Ton Essence [par l’adoration et l’obéissance à Toi] et s’est efforcé dans Ta Satisfaction, ne m’en veux pas à cause de mes négligences envers Toi, des dépassements de mes limites concernant Tes prescriptions légales, de mes transgressions de Tes Jugements, ne me laisse pas revenir aux péchés par une trop grande Indulgence de Ta Part (en me donnant du temps), comme quelqu’un qui m’aurait privé de ce qui est bien  chez lui et qui ne T’aurait pas associé dans la descente de ses bienfaits sur moi.

Mets-moi en garde contre le sommeil des insouciants, la somnolence des gaspilleurs, l’assoupissement de ceux qui font défection, dispose de mon cœur pour ce que Tu as demandé de faire aux dévoués, pour ce que Tu as demandé en actes d’adoration aux adorateurs, pour ce par quoi Tu as sauvé les insouciants, protège-moi de ce qui m’éloigne de Toi, de ce qui s’interpose entre moi et ma part venant de Toi, de ce qui me détourne de ce que je cherche auprès de Toi, facilite-moi la voie des bonnes actions vers Toi, le surpassement vers elles selon ce que Tu as ordonné et la compétition en elles pour ce que Tu veux, ne m’anéantis pas avec ceux qui négligent Tes Menaces, ne me mène pas à la perte avec ceux qui s’exposent à Ton Abomination, ne me fais pas périr avec ceux qui ont dévié de Ton Chemin, secours-moi des confusions des calamités, sauve-moi des affres des épreuves, protège-moi de l’emprise de la concession d’un délai, fais écran entre moi et un ennemi qui m’égarerait, une passion qui me mènerait à la perte, une restriction qui m’accablerait, ne Te détourne pas de moi comme Tu T’es détourné de celui dont Tu n’es pas satisfait, après Ta Colère, ne me fais pas perdre espoir en Toi de sorte que le désespoir de Ta Miséricorde l’emporte sur moi, ne m’éprouve pas par ce que je n’ai pas la capacité [de supporter] de sorte que Tu m’accablerais par ce que Tu me fais porter, par la faveur de Ton Amour, ne me renvoie pas de Tes Mains comme Tu as renvoyé celui dans lequel il n’y a aucun bien, dont Tu n’as pas besoin et pour lequel il n’y a pas de retour, ne me rejette pas comme Tu as  rejeté celui qui est tombé dans le discrédit de Ta Part ou celui sur lequel s’est abattu l’opprobre de Ta Part.

Au contraire, prends-moi par la main, [préserve-moi] de la chute de ceux qui se sont égarés, des illusions de ceux qui se sont écartés de la voie droite, des erreurs de ceux qui se sont trompés, de la mauvaise passe de ceux qui sont perdus, préserve-moi de ce par quoi Tu as mis à l’épreuve des classes de Tes serviteurs et de Tes esclaves, fais-moi atteindre les rangs de celui que Tu as placé sous Ta Providence, que Tu as gratifié et dont Tu es Satisfait, Tu lui as alors fait vivre une vie honorable et Tu l’as fait mourir heureux.

Encercle-moi du collier du renoncement à ce qui annule les bonnes actions et fait fuir les bénédictions, fais sentir à mon cœur [la nécessité de] s’abstenir des actions mauvaises et laides, des péchés ignominieux, ne m’occupe pas à autre chose que je n’atteins que par Toi, qui ne Te rend pas satisfait de moi, arrache de mon cœur l’amour pour ce vain bas monde qui me prive de ce qu’il y a chez Toi, qui fait obstacle à la recherche du moyen d’[aller] à Toi, qui me fait négliger le rapprochement de Toi, embellis pour moi l’isolement pour m’entretenir avec Toi, nuit et jour, accorde-moi une immunité qui me rapproche de la crainte de Toi, qui m’empêche de commettre Tes Interdits, qui me libère de la captivité des péchés graves, accorde-moi la purification de la souillure des péchés et retire-moi la saleté des péchés, revêts-moi de l’habit de Ton Salut et enveloppe-moi du vêtement de Ta Santé, répands sur moi la surabondance de Tes Dons, manifeste pour moi Ta Faveur et Ta Longanimité, assiste-moi de Ta Réussite et de Ton Redressement, aide-moi à rendre l’intention pure, les propos satisfaisants et les actes louables, ne me laisse pas compter sur ma puissance et ma force sans compter sur les Tiennes, ne me rends pas honteux le jour où je serai ressuscité pour Ta Rencontre et ne me démasque pas devant Tes Elus, ne me fais pas oublier de T’évoquer et ne retire pas de moi le fait de Te remercier.

Au contraire, obliges-y moi dans les situations d’omission, au moment de négligence des ignorants  de Tes Bienfaits, inspire-moi de Te louer pour ce que Tu m’as accordé et de reconnaître ce dont Tu m’as comblé, rends mon désir de Toi au-dessus de celui de ceux qui Te désirent et rends ma louange de Toi supérieure à celle de ceux qui Te louent, ne me délaisse pas au moment où j’ai besoin de Toi, ne me mène pas à la perdition par ce que j’ai pris de Toi, ne me renvoie pas comme Tu as renvoyé ceux qui Te sont récalcitrants car je suis soumis à Toi.

Je sais que l’Argument est à Toi, que Tu es le Premier en ce qui concerne la Faveur, que Tu es celui qui rend le plus en Bienfaits, que Tu es le Maître de la Pitié et du Pardon, que pour Toi, le fait de pardonner est prioritaire au fait de châtier et que pour Toi, le fait de couvrir est plus proche de Toi que le fait de divulguer.

Aussi fais-moi vivre une vie bonne qui rassemble ce que je veux et qui me fasse atteindre ce que j’aime de sorte que je n’accomplisse pas ce que Tu détestes et que je ne commette pas ce que Tu as interdit et fais-moi mourir de la mort de celui dont la lumière court devant lui et à sa droite, abaisse-moi devant Toi et donne-moi l’honneur auprès de Tes créatures, humilie-moi quand je m’isole avec Toi et élève-moi devant Tes serviteurs, rends-moi indépendant de celui qui n’a pas besoin de moi et augmente en moi le besoin et l’indigence de Toi, protège-moi de la réjouissance des ennemis devant mes malheurs, de la descente des épreuves, de l’humiliation et de la fatigue, enveloppe ce que Tu as vu de moi par ce que s’enveloppe Celui qui pourrait employer Sa Force terrible s’il n’y avait pas Sa Mansuétude, qui pourrait punir pour les péchés s’il n’y avait pas Son Indulgence.

Si Tu veux une épreuve ou un mal par une communauté, alors sauves-en moi en me protégeant auprès de Toi, si tu ne m’as pas mis dans une situation d’affront dans Ton monde-ci, alors ne me mets pas dans une situation semblable dans l’Au-delà, ajoute pour moi Tes derniers Bienfaits aux premiers, Tes Bénéfices renouvelés aux anciens, ne prolonge pas la durée de ma vie par laquelle mon cœur durcirait, ne me frappe pas d’un malheur qui ferait disparaître mon éclat, ne m’inflige pas une bassesse qui diminuerait mon destin ni d’une faiblesse qui me ferait  ignorer mon rang, ne m’effraye pas d’une frayeur qui me ferait perdre espoir ni d’une peur qui me mettrait dans le désarroi, fais en sorte que je redoute Tes Menaces, que je prenne garde de Tes Mises en demeure et de Tes Avertissements, que je sois apeuré pendant la lecture de Tes Versets, remplis ma nuit en me tenant en éveil pour T’adorer, en me faisant me consacrer aux prières nocturnes pour Toi, en me faisant détacher du monde par [un sentimentde] quiétude en Toi, en me faisant descendre ce dont j’ai besoin par Toi et en m’octroyant de m’affranchir de Ton Feu et de me protéger de Ton Châtiment réservé à ses habitants, ne me laisse pas aveugle dans mon despotisme, ni insouciant dans ma négligence même un temps, ne fais pas de moi un exemple de Ton Châtiment pour celui que Tu exhortes, ni de Ta Torture pour qu’il en tire leçon, ni une occasion de scandale pour celui qui regarde, n’use pas, avec moi, de stratagèmes comme Tu le fais avec d’autres, ne m’échange pas pour quelqu’un d’autre, ne change pas mon nom, ne remplace pas mon corps, ne me prends pas comme objet de dérision pour Ta création, ni de raillerie pour Toi, ni comme domestique sauf pour Ta Satisfaction, ni comme serviteur sauf par vengeance pour Toi, procure-moi la fraîcheur de Ton Pardon, la douceur de Ta Miséricorde, Ton Repos, Ton Parfum, le jardin de Ton Délice, fais-moi goûter la saveur d’être libéré de toute activité pour [me consacrer à] ce que Tu aimes par largesse de Ton Opulence, [fais-moi goûter] l’effort dans ce qui me rapproche de Toi, auprès de Toi.

Offre-moi en cadeau précieux un de Tes Chefs-d’œuvre, rends mon commerce rentable, mon revenu non déficitaire, fais-moi redouter Ton Rang, suscite en moi le désir de Ta Rencontre, fais-moi revenir [à Toi] d’un repentir sincère avec lequel il ne reste plus aucun péché ni petit ni grand, ne m’en laisse aucun ni apparent ni caché, arrache le ressentiment de ma poitrine à l’encontre des croyants, fais-moi éprouver de la sympathie envers les humbles, sois avec moi comme Tu l’es avec les Purs, recouvre-moi de la parure des pieux, place en moi une langue véridique pour ceux qui viennent après, une évocation croissante pour les derniers, fais-moi rejoindre l’esplanade des premiers, achève de répandre Tes Bienfaits sur moi, manifeste leurs marques d’honneur à mon égard, remplis mes mains de Tes Abondances, accorde-moi Tes Dons généreux, mets-moi en compagnie des meilleurs de Tes Amis/aimés dans les jardins que Tu as décorés pour Tes Purs-Elus, couvre-moi de Tes nobles Dons dans les stations promises à ceux que Tu aimes, réserve-moi, auprès de Toi, une place où me réfugier en toute sécurité, un endroit où habiter  et prendre du plaisir, ne me juge pas d’après la gravité de mes péchés, ne me mène pas à la perte le jour où les secrets seront dévoilés, fais disparaître de moi tout doute et confusion, rends pour moi la Vérité comme une voie de toute miséricorde, offre-moi en abondance une part des dons que Tu dispenses, dispose pour moi des parts des bienfaits de Tes Faveurs, mets mon cœur en confiance dans ce qu’il y a chez Toi, fais que je ne me préoccupe que de ce qui Te concerne, me dégageant de toute autre chose, utilise-moi comme Tu utilises ceux qui Te sont dévoués, abreuve mon cœur de l’obéissance envers Toi au moment de l’hébétude des raisons, rassemble pour moi la richesse, la chasteté, l’aisance, le pardon, la santé, l’opulence, la tranquillité, le salut, n’annule pas mes bonnes actions pour leur mélange avec mes péchés, ni mes isolements par les incitations au mal de Tes épreuves, préserve-moi de demander à quiconque des mondes, empêche-moi de réclamer ce qu’il y a chez les corrompus et ne fais pas de moi un associé des oppresseurs, que je ne leur sois d’aucune aide, ni d’aucun secours dans leurs efforts d’effacer Ton Livre, protège-moi de façon que je l’ignore, d’une protection qui me prémunisse du mal, ouvre-moi les portes du repentir (vers Toi), de Ta Miséricorde, de Ta Bonté et de Tes Richesses abondantes, car je suis de ceux qui aspirent à Toi, achève pour moi Tes Bienfaits car Tu es le Meilleur des bienfaiteurs, et fais que [je passe] le reste de mes jours au pèlerinage, à la ‘Umrah, à la recherche de Ta Face, ô Seigneur des mondes, prie sur Mohammad et sur sa famille sainte et pure! Que la paix soit sur lui et sur eux pour toujours, éternellement!

Envoyer vos commentaires