Invocations > Les invocations du mois béni de Ramadan > Invocation des Actes Nobles de la Morale (Makârem al Akhlâq)
Print out

Invocation des Actes Nobles de la Morale (Makârem al Akhlâq)de l'Imâm Alî, Zayn al-Abidîne (p)

II est recommandé de lire ou de réciter cette invocation pendant les nuits d'al-Qadr (les nuits du Destin):

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, fais atteindre ma foi la plus parfaite des fois, rends ma certitude la meilleure des certitudes, fais aboutir mon intention à la meilleure des intentions, mon action à la meilleure des actions.

Mon Dieu, parfais mon intention par Ta Grâce, rectifie ma certitude par ce que Tu possèdes, réforme ce qui est corrompu en moi par Ton Pouvoir.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, suffis-moi dans ce qui occupe toute mon attention, emploie-moi [dans des actions] à propos desquelles Tu m'interrogeras demain, consacre mes jours à ce pour quoi Tu m'as créé, enrichis-moi, étends sur moi Tes Ressources et ne m'éprouve pas par l'Ingratitude ( ou par le regard [de ce qu’ont les autres] ou par l’attente) honore-moi et ne me mets pas à l'épreuve de l'arrogance, asservis-moi (à Toi) et ne laisse pas corrompre mon adoration à Ton égard par la fatuité, mets-moi en permanence au bon service des gens et ne le fais pas s'annuler par le rappel du bienfait, accorde-moi une morale sublime et préserve-moi de la vantardise.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, ne m'élève pas d'un degré auprès des gens sans m'abaisser d'un degré semblable en moi-même, ne m'accorde pas une gloire apparente sans susciter en moi-même une humilité intérieure d'une égale valeur.Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, fais-moi jouir d'une juste direction que je ne substituerai pas, d'une voie droite dont je ne dévierai pas et d'une intention bien juste dont je ne douterai pas. Laisse-moi vivre aussi longtemps que ma vie sera vouée à l'obéissance envers Toi. Si ma vie devenait un foyer pour Satan, alors rappelle-moi auprès de Toi avant que Ton Abomination ne m'atteigne ou que Ta Colère ne s'abatte sur moi.

Mon Dieu, ne laisse pas en moi un trait honteux sans le réformer, ni un défaut blâmable sans le corriger, ni une morale incomplète sans la parachever.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, remplace l'animosité des gens vindicatifs à mon égard par l'amour, la jalousie des gens qui convoitent par l'amitié, la suspicion des gens de bonne conduite par la confiance, l'inimitié des parents les plus proches par l'attachement (al wilâyat), l'ingratitude des consanguins par la bienfaisance, la défection des proches par l'assistance, l'amour des flatteurs par la correction du tendre ami, la répulsion de ceux qui me fréquentent par le noble commerce, l'amertume de la peur des oppresseurs par la douceur de la sécurité.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, assure-moi une force contre celui qui m'a opprimé, un argument contre celui qui m'a cherché querelle, une victoire sur celui qui s'est entêté contre moi. Octroie-moi un stratagème contre celui qui m'a trompé, un pouvoir sur celui qui m'a persécuté, un démenti contre celui qui m'a incriminé à tort, un salut contre celui qui m'a menacé. Fais-moi parvenir à obéir à celui qui m'a dirigé sur le droit chemin et à suivre celui qui m'a guidé dans la bonne voie.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, fais-moi réussir à conseiller celui qui m'a dupé, à rétribuer par la bonté celui qui m'a délaissé, à récompenser par la générosité celui qui m'a privé, à compenser celui qui s'est séparé de moi, en établissant des liens avec lui, à contrecarrer celui qui a médit de moi, en disant du bien de lui, à faire preuve de gratitude pour tout bienfait [dont j'ai fait l'objet], fermer les yeux sur toute malfaisance [dont j'ai été victime].

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, pare-moi de la parure des (gens) saints, revêts-moi de l'ornement des (gens) pieux, en répandant la justice, en retenant la colère, en éteignant les feux de l'inimitié, en regroupant les gens désunis, en résolvant les discordes, en diffusant les bienfaits, en dissimulant les défauts, en ayant un naturel doux, une attitude humble, une bonne conduite, une paisible quiétude, une compagnie agréable, en devançant [les autres] vers la vertu, en choisissant de préférence la prévenance, en abandonnant les reproches et les bonnes grâces envers ceux qui ne les méritent pas, en disant la vérité même si elle est difficile ( et en taisant le faux même s’il est utile), en minimisant le bien de [mes] paroles et de [mes] actes même s'il est important, (en amplifiant le mal de [mes] paroles et de [mes] actes même s'il est insignificant).Perfectionne cela pour moi par la constance dans l'obéissance à Toi, par l'adhé-rence à la communauté et le refus des hérétiques et des tenants des avis inventés.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, accorde-moi Ta Subsistance la plus abondante lorsque j'aurai vieilli, Ta force la plus grande quand je serai fatigué, ne m'éprouve pas par la paresse [qui m'empêcherait] de T'adorer, ni par l'aveuglement [qui m'égarerait] de Ta Voie, ni par l'exposition à ce qui est contraire à Ton Amour, ni par la compagnie de celui qui s'est séparé de Toi, ni par la séparation de celui qui s'est joint à Toi.

Mon Dieu, fais que je combatte (avec fougue) par Toi en cas de nécessité, que je Te sollicite en cas de besoin, que je T'implore en cas de pauvreté, ne m'induis pas en erreur [en me laissant] demander de l'aide à autre que Toi si je suis dans la nécessité, me résigner à solliciter autre que Toi si je m'appauvris et supplier autre que Toi si je suis effrayé, ainsi j’encourrais Ton abandon, Ton refus, Ton rejet, ô le plus Miséricordieux des miséricordieux.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, fais que tout ce que Satan introduit dans mon coeur en envie, en suspicion et en jalousie soit [une occasion pour] rappeler Ta grandeur, méditer sur Ta Puissance, organiser la riposte [à mener] contre Ton ennemi et [fais] que tout ce qu'il me fait prononcer en paroles indécentes, en propos inconvenants, en injures déshonorantes, en faux témoignages, en médisance d'un croyant absent, en insultes contre un présent et autres choses de ce genre, soit une prononciation de louanges à Ton Egard, une profusion d'éloges à Ton Adresse, une émission de glorifications envers Toi, un remerciement de Tes Bienfaits, une reconnaissance de Tes Bontés et une énumération de Tes Faveurs.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, [fais] qu'on ne m'opprime pas alors que Tu as la capacité de me défendre, que je n'opprime personne alors que Tu peux me retenir, que je ne m'égare pas alors que Tu as la possibilité de me guider, que je ne tombe pas dans la misère alors que mon opulence vient de Toi, que je ne devienne pas orgueilleux alors que ma richesse vient de chez Toi.

Mon Dieu, c'est auprès de Ton Pardon que je me suis rendu, c'est à Ton Absolution que j'ai aspiré, c'est Ton Indulgence qui m'a manqué, c'est à Ta Faveur que je me suis fié, alors qu'il n'y a rien en moi qui impliquerait Ton Pardon, et rien au niveau de mes actes qui me le ferait mériter . Et après m'être jugé moi-même, il ne me reste que Ta Faveur. Alors, prie sur Mohammad et sur sa famille, et couvre-moi de Ta Faveur.

Mon Dieu, fais-moi prononcer des mots justes, inspire-moi la piété, fais-moi obtenir ce qui est le plus pur et emploie-moi dans ce qui Te satisfait le plus.

Mon Dieu, fais-moi emprunter la voie la plus exemplaire, fais-moi mourir et vivre selon Ta religion.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, fais-moi jouir de la pondération, place-moi au nombre des (gens) justes, des guides de la bonne direction, des serviteurs saints, accorde-moi la réussite lors de la Résurrection et le salut lors de l'examen [des actes].

Mon Dieu, prends de mon âme, pour Toi-même, ce qui la sauverait, laisse-moi en moi-même ce qui la réformerait, car mon âme est perdue, à moins que Tu ne l'empêches [de faire des fautes].

Mon Dieu, Tu es mon refuge quand je suis affligé, Tu es mon asile quand je suis démuni et c'est auprès de Toi que je cherche secours quand je suis dans la détresse, c'est auprès de Toi que je trouve la compensation de ce qui est perdu, la réforme de ce qui est corrompu, le changement de ce que Tu blâmes en moi. Aussi, donne-moi le salut avant les calamités, l'opulence avant la sollicitation, la bonne direction avant l'égarement. Préserve-moi de ce qui est blâmable en Tes serviteurs, accorde-moi la sécurité le Jour de la Résurrection, octroie-moi la bonne guidance.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, éloigne tout mal de moi par Ta Bonté, nourris-moi par Ta Grâce, réforme-moi par Ta Générosité, guéris-moi par Ta Bonne Oeuvre, mets-moi sous Ta Protection, couvre-moi de Ta Satisfaction, assiste-moi dans le choix de la plus juste des affaires quand elles s'embrouillent, de la plus pure des actions quand elles se confondent, de la plus satisfaisante des doctrines quand elles sont contradictoires.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, couronne-moi de la suffisance, impose-moi une allégeance honorable, octroie-moi une guidance sincère, ne m'éprouve pas par l'abondance, accorde-moi la bonne aisance, ne rends pas ma vie laborieuse, pénible, ne repousse pas ma supplication, car je ne T'attribue aucun rival ni d'égal à Toi dans mes supplications.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, empêche-moi de me livrer au gaspillage, protège mes moyens de subsistance de la détérioration, augmente mes possessions par la bénédiction (s'y trouvant), fais-moi atteindre la voie de la guidance à la piété dans tout ce que je dépense.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, épargne-moi la peine du gain, pourvois-moi [en moyens de subsistance] sans compter, afin de ne pas me détourner de l'adoration de Toi par la recherche de ces moyens, ni à avoir à supporter le fardeau des conséquences d'un gain obtenu.

Mon Dieu, accorde-moi ce que je demande, par Ton Pouvoir, protège-moi contre ce que je crains, par Ta Gloire.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, sauve-moi la face par l'aisance, ne m'abaisse pas par le don parcimonieux, car j'aurais à demander mes moyens d'existence à ceux qui les reçoivent de Toi, à mendier auprès de Tes méchantes créatures. Et donc à faire l'éloge de celui qui m'a donné et à dénigrer celui qui m'a refusé. Alors que Tu es, Toi à l'exclusion d'eux, le Maître du Don et de l'Obstruction.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, procure-moi la justesse dans l'adoration, la disponibilité dans le désintéressement, le savoir avec la pratique, la piété avec la convenance.

Mon Dieu, achève par Ton Pardon, le terme (de ma vie), réalise mon espoir dans l'espérance de Ta Miséricorde, facilite-moi l'accès à l'obtention de Ta Satisfaction, améliore mes actes dans l'ensemble de mes états.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, attire mon attention sur Ton évocation durant les moments d'insouciance, emploie-moi dans l'obéissance à Toi les jours passés sur terre, fais-moi suivre une voie facile vers Ton Amour et parfais, par lui, pour moi, le bien de ce monde et de l'Au-delà.

Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille, de la meilleure façon que Tu n'aies prié sur quiconque de Tes créatures avant lui et que Tu pries [encore] sur quiconque après lui; accorde-nous un bienfait dans ce monde et un bienfait dans l'Autre, préserve-moi, par Ta Miséricorde, du Châtiment du Feu.

Envoyer vos commentaires