Consultations > Sociale > Le jugement de la Mixité des sexes dans la même famille !
Print out

Le jugement de la Mixité des sexes dans la même famille !

Consultation juridique 

Q : Nous savons que la Mixité des sexes n’est pas recommandée, mais nous avons grandi dans une famille interconnectée, et nous traitons avec les fils de mes tantes (mes cousins) ??comme s’ils étaient des frères, et lors les événements et les fêtes, nous nous mixons et plaisantons ensemble, sans qu’il n'y ait une mauvaise intention (Niyah) entre nous. Ceci est-il admissible ?

Que Dieu vous récompense.

R : Nous comprenons que les limites juridiques qui régissent les relations entre hommes et les femmes dans la loi islamique ne favorisent pas les relations entre les deux sexes en dehors du champ de la maison conjugale.

Cette compréhension ne signifie pas que la Mixité est mauvaise dans son ensemble, et que les réunions sont toutes mauvaises, parce que nous pouvons vivre la nécessité d'une atmosphère mixte dans le travail social, islamique ou culturel. Toutefois, il faut fortifier cette atmosphère avec beaucoup de restrictions et conditions qui l’éloignent d’être un outil de déviation morale.

D'autre part, les femmes n'ont pas été religieusement imposées à ne pas regarder les hommes, et ne les a pas privé d’être vues par les hommes dans le cercle de ce qui est considéré Halal entre les deux sexes, en particulier si cette question est aperçut dans le cercle des nécessités de la vie publique, ou celles de la motivation politique, djihadiste et culturelle, dans lequel les femmes musulmanes peuvent avoir besoin d'être lancées dans le cercle de leur hijab légal, pour parler avec les hommes en ce qui concerne les affaires publiques missionnaires qui imposent leur participation dans de nombreux cas...

Les femmes sont libres comme les hommes, et la question de la Mixité en termes d'être un facteur contribuant à la commission d'une erreur ou de l'écart, n’est pas exclusive pour les femmes seules, mais comprend les deux sexes ensembles. Alors, comme il n’est pas permis aux femmes de se mêler aux hommes dans le chemin qui mène au péché, peu importe sa taille, il n’est pas permis aux hommes de se mêler aux femmes. La question de la Mixité doit être basée sur le sérieux qui éloigne l'atmosphère de la réalité de la plaisanterie et de l'humour et ainsi de suite...

L’Islam tient donc à éviter la Mixité entre les hommes et les femmes des non Mahram, qu’en cas de nécessité. Il n'est pas conseillé que l’homme reste avec une  femme et de lui parler, que dans le contexte de ce que le besoin d'étudier ou de travailler le nécessite, ou même de lui donner des compliments passagères et modestes, même si lors du shopping et autres, qui est parmi les devoirs essentiels de la femme. Ainsi, tout qui est plus que les limites nécessaires, comme la plaisanterie, la hâblerie et la fabulation, ainsi que le fait de se livrer dans une discussion directe ou via le téléphone, est inacceptable, et devient plutôt interdit si le plaisir et la passion y règnent.

***

L’envoyeur de cette consultation : Hanan

Le répondeur à cette consultation : de l’Archive des réponses et des écrits de Son Eminence, l’Autorité religieuse Sayed Mohammad Hussein Fadlallah (ra) et les réponses de Son Bureau Juridique.

Date : 25/04/2013.

Type de la consultation : sociale

Le 25/04/2013 Ap. J. C / 15/6/1434 H

Envoyer vos commentaires