Consultations > éthique > J’aime les filles et cours derrière elles : Comment puis-je approprier mon comportement ?
Print out

J’aime les filles et cours derrière elles : Comment puis-je approprier mon comportement ?

Consultation juridique 

Q : Je suis une jeune musulmane vivante dans un pays occidental. Je pensais que le mariage homosexuel était normal. J’adorais les filles et courais derrière elles. Une fois, je suis tombée en amour avec une fille et voulais l'épouser, mais j’ai changé d’avis. Je me suis rapprochée de Dieu dans la période récente, mais je tends toujours aux femmes et rien n'a changé en moi ; quand je vois une belle femme, je sens un désir sexuel envers elledont je ne peux pas cacher, même si je sais que ce comportement est déviant. Quelle est la solution ?

Que Dieu vous récompense.

R : Il ne fait aucun doute que la situation naturelle que la jeune fille s’attire à l’homme, alors que sa relation avec les filles qui sont comme elle est censée être normale, peu importe le point d’intimité.

Nous pensons que les tendances anormales n'existaient pas avec l'homme à l'origine de sa création que rarement, mais cette tendance anormale d’une femme envers une autre ou d’un homme envers un autre, arrive par l'impact de facteurs externes. L'homme qui vit dans une société sexuellement libérée, et ne voit pas des limites interdites pour les relations sexuelles, peut tomber à travers quelques-unes des circonstances et de l'atmosphère dans l'anormal.

La charia interdit l'homosexualité et la condamne, elle souligne à sa punition dans ce monde, en plus de sa punition sévère dans l'au-delà. Dieu Tout-Puissant a décrit l'homosexualité comme corruption, obscénité, crime et comme un mal, etc. En outre, ce qui est dit pour décrire l'homosexualité vaut également pour le lesbianisme, pour leur implication dans la plupart des points négatifs et méritent ces descriptions, et en particulier leur impact négatif en l'aversion de reproduction et la responsabilité de prendre en charge les besoins de la famille ; alors que l'Islam encourage le mariage, et le considère comme la base du bonheur de l'homme, de sa maturité et sa continuité à travers la reproduction.

D'autre part, l'Islam insiste également sur la capacité humaine à être à l'abri de tels désirs anormaux, quels qu’ils soient authentiques et enracinés, surtout si l’homme a  une détermination de les oublier, échanger son esprit envers autres choses, et commence à essayer de penser à l' autre différent de lui, et entraine soi-même à prêter attention à lui et appeler ses désirs envers lui à travers le mariage, ainsi, il succédera inévitablement plus tard, également comme beaucoup de jeunes repentants, filles et garçons, ont réussi.

Et si ces tentatives n’ont pas réussi, vous deviez consulter une spécialiste en psychiatrie, pour vous aider à vous débarrasser de ce que vous souffrez, et probablement vous devriez choisir une spécialiste croyante, ou au moins fiable, pour qu’elle puisse vous aider et conseiller, sans profiter de votre situation ou vous menacer pour des fins  non-éthiques.

Enfin, je vous conseille d’être stable sur le chemin de repentance et d'orientation, de sorte que vous soyez optimiste quant à l'avenir et confiante du succès de la tentative, Dieu tout-puissant vous aidera à faire tout ce qui est bon et accueillera votre repentir sincère. Lire le Coran vous aidera aussi, ainsi que fréquenter les mosquées, et lire la biographie du Prophète (p.), des Imams (as) et des personnes justes, ainsi que parler avec des gens de foi et de piété.

***

L’envoyeur de cette consultation : S.  

Le répondeur à cette consultation : Le Bureau de l’Institution juridique de Son Eminence, l’Autorité religieuse Sayed Mohammad Hussein Fadlallah (ra).

Date : 31/07/2013 – 05 Dhul Qi ’da 1434

Type de la consultation : éthique

Le 11/09/2013 Ap. J. C / 5/11/1434 H

Envoyer vos commentaires