Archieve > Interviews > Sayyed Fadlallah (ra) se béatifie
Print out

Sayyed Fadlallah (ra): se béatifie

On avait  demandé à Sayyed Mohammad Hussein Fadlallah (R.A.), et je vous prie de bien faire attention à ce qu’on lui avait demandé:

Si vous avez eu la chance de prononcer un discours dans votre oraison funèbre, qui aura lieu -après une longue vie Nchalla-, que pourriez-vous dire?

_ Il se peut que je dise que cet homme a mené sa vie en étant ouvert au message dès sa naissance, et s’est appliqué à se mouvoir dans ses lignes même dans sa petite enfance ou au début de son enfance et de sa jeunesse, il a souffert et enduré dans le chemin du message. Et il essayait d’être sincère  et honnête , et peut-être que l’âme humaine incitatrice au mal bloquait son espoir, mais il a poursuivi le message selon sa capacité et a affronté beaucoup d’épreuves et d’abus dont souffrent les messagers (qui portent le souci de faire arriver le message islamique), et il a été dans toute sa vie ouvert sur Dieu et espérait Sa miséricorde. J’aurais dit aux gens qu’ils doivent étudier son parcours puisque c’était un parcours vaste, profond, étendu au service du message. C’était une histoire qui portait des points négatifs  ainsi que des points positifs, mais qui ne portait aucune chose que pour le message. Il se peut que les gens ne rencontrent dans l’histoire contemporaine un homme  contemporain avec toute cette richesse et tous ces chocs, c’est pourquoi, je dis aux messagers: essayez de me bien comprendre, si quelques-uns entre vous ne m’ont pas bien compris dans ma vie, c’est parce que les intimidations, les émotions  et les complications  ont bloqué la clarté  de leur vision, mais quand l’homme disparaît de la scène, et que les autres se sentent sécurisés des complications de son existence sur eux, il se peut qu’ils le comprennent mieux, et  profitent mieux  de son expérience. 

Le 05/08/2010 Ap. J. C / - H

Envoyer vos commentaires